- 2017 -

 

 

 

 

Chouettes UCBRP FR

- 2017 -

 

 

 

 

Chouettes UCBRP DE

- 2017 -

 

 

 

 

Chouettes UCBRP EN

 Alterre Bourgogne Comités de jumelages : A21 voyage d’étude

 

A partir d’un rapport de stage réalisé par une stagiaire en 2013 sur la dimension européenne et internationale des Agendas 21 Bourguignons, différentes pistes ont été impulsées par le Comité régional. Ce rapport a permis

  • Des rencontres avec les territoires A 21 : CRB DEI, UCBRP
  • D’identifier de nombreuses possibilités d’actions et d’exploitations des relations de « jumelages »
  • D’observer un écho positif à la dimension internationale. Cela est vu comme une opportunité à l’élargissement du champ de vision, au champ d’action.
  • D’entendre le sentiment d’être « un petit point vert » isolé.

 

Objectifs :

 

  • Organisation d’un voyage d’étude en Rhénanie Palatinat, et plus particulièrement dans les communes de MAXDORF (ville jumelée à Longvic) et de LIMBURGERHOF (ville jumelée avec Chenove). Ce premier voyage, à savoir la construction de « nouvelles relations » tournées vers le développement durable, dans le cadre du jumelage, a pour objectif également de donner une « dimension jeunesse » et une « dimension économique » à ces échanges.

 

Partenaires :

 

CR de Bourgogne, UCBRP, Villes françaises et allemandes concernées, Alterre Bourgogne

 

 

CONSEIL REGIONAL – UCBRP COMITES DE JUMELAGES – ALTERRE BOURGOGNE

Octobre 2015

 

Jumelages – Agenda 21

 

Marie-Luise Klein, Maire de Maxdorf, a accueilli une délégation de Longvic et Chenôve vendredi le 16 octobre 2015. Les deux villes sont jumelées avec Maxdorf et Limburgerhof. Le voyage de formation a été sous la direction de Monsieur Trioux d’  « Alterre Bourgogne ». Environ 50 personnes sont venues pour s’informer dans les deux communes des mesures durables.

En introduction, Madame Klein a présenté comment le grand projet « agenda 21 local – penser global, agir local » a été réalisé à partir de 1999 dans la communauté. D’une atmosphère de renouveau des années 90 était née la conscience écologique forte.

Il y avait quatre groupes de travail avec un focus différent dont le groupe de travail au niveau social pouvait réaliser plein de projets à Maxdorf. Ute Nagleder, membre fondateur, avait préparé avec l’aide de l’administration de la Communauté Maxdorf une brochure sur toutes les actions, qui a été distribuée aux visiteurs.

Les idées des groupes de travail ont été développées d’une façon concrète par les responsables politiques pour réaliser des opérations de constructions au sens de l’agenda 21. Le Maire a choisi de présenter aux visiteurs quatre projets très différents.

La première étape a été la station d’épuration à Lambsheim, qui est gérée par les communes Maxdorf et Lambsheim. On a visité la station du séchage des boues d’épuration solaire. Là, on a montré comment on peut réduire la boue en utilisant l’énergie solaire, comment on réduit les coûts de la mise au rebut et comment l’utilisation thermique est rendue possible.

 

Ensuite on a présenté le gymnase de Maxdorf qui a été assaini entièrement d’une manière énergétique dont : - le chauffage soutenu par l’énergie solaire, - l’éclairage LED qui est contrôlé automatiquement par l’intensité de la lumière naturelle, - les détecteurs de mouvement dans les cabines d’essayage, et - les bandes de lumière au plafond qui veillent automatiquement à la désaération, Cette présentation a provoqué beaucoup d’intérêt et de questions.

A Fußgöhnheim a été visité le terrain de renaturation « Erlengraben » comme exemple d’une zone inondable. Et comme dernière étape, la délégation a visité l’école primaire aussi accessible pour les personnes handicapées et sa cour de récréation remodelée écologiquement, son propre jardin, ce qui n’est pas connu en France. En plus, les délégations ont été fortement intéressées par les installations thermosolaires pour économiser l’énergie sur le toit aussi bien que les installations photovoltaïques.

Le soir, une table ronde a eu lieu à Limburgerhof concernant les sujets du changement climatique, de la préservation de la biodiversité, de la protection des écosystèmes et des ressources naturelles, de la cohésion sociale.

 

 

Ute Nagdeler et Marie Braun, membres du comité de jumelage Maxdorf-Longvic, et Heike Kißler ont accompagné Madame Klein ce soir-là. La RIAC de Longvic a été représentée par la présidente Marlène Moulliot. Le sujet principal a été de présenter la façon dont les comités de jumelages de Bourgogne et de Rhénanie Palatinat peuvent soutenir des projets divers à tous niveaux.

 

Marie Braun et Marie-Luise Klein

 

MAXDORF

Article paru dans le journal municipal début novembre 2015

 

Télécharger le compte-rendu

 

Télécharger le programme - p1

Télécharger le programme - p2

Télécharger le programme - p3

 

Télécharger l'argumentaire pour une dimension internationale dans les projets territoriaux de développement durable

© 2017 UCBRP - Bourgogne / Rhénanie-Palatinat
Mentions légales - Plan du site - Réalisation Brother & Brother